La loi sur les jeux d’argent en Europe

En Europe, les jeux d’argent ne sont pas encadrés par des lois spécifiques. Chaque pays peut ainsi choisir s’il autorise ou non l’ouverture du marché. Cette absence d’harmonisation de la réglementation aboutit parfois à des situations complexes.

Les Etats favorables aux jeux d’argent

Comme le Royaume-Uni, divers Etats ont pris la décision d’accepter et de réglementer le marché des jeux d’argent en ligne. On peut citer entre autre : l’Italie, de la Belgique, de la Suisse, de l’Irlande, du Danemark de la France et de nombreux Etats d’Europe de l’Est. Cependant, tous les pays n’adoptent pas les mêmes positions par rapport aux jeux d’argent acceptés. La France, a de son côté, autorisé le poker en ligne, les paris hippiques mutuels ainsi que les paris sportifs. A l’inverse, les machines à sous, les jeux de casino ou encore les paris en « spread betting » ou en « betting exchange » ne sont pas autorisés. Il faut comprendre qu’un site de jeux d’argent en ligne français devra présenter une licence pour avoir le droit de pratiquer en toute légalité.
Pour ce qui est des joueurs français, ils doivent s’adonner à leur passe-temps favori dans les uniquement dans les salles de jeux nationales.
Pour le cas de l’Estonie qui a instauré une mesure très souple dans le cadre de jeux d’argent, l’UE l’a obligé de mettre en place l’“Estonia Gambling Act” afin de contrôler la présence des opérateurs.

Les pays prohibant les jeux d’argent

Il existe par contre des Etats du vieux continent qui prohibent catégoriquement des jeux d’argent en ligne comme la Suède, la Finlande, les Pays-Bas, l’Allemagne, la Hongrie, la Slovénie, la Grèce et le Portugal.
Le gouvernement dirigé par Angela Merkel a poussé plus loin en interdisant toute forme de publicité pour les sites de jeux d’argent dans tous le pays.

Be the first to comment

Leave a comment

Your email address will not be published.


*