Investissement sur le long terme ou à court terme

Comme les coups durs n’annoncent pas leur venue, il est plus prudent d’investir dans quelque chose qui puisse aider financièrement à les encaisser. Depuis des lustres, il existe différentes sortes de placement à plus ou moins long terme qu’on peut effectuer, pour prévoir une couverture en cas de besoin.

Un large choix pour le court terme

Mettre de l’argent de côté à court terme met en jeux la possession de livret d’épargne règlementé. Plusieurs types de livrets sont disponibles comme solution anticrise. Le livret A est le plus populaire : le dépôt minimum est de 10 euros, les intérêts sont calculés tous les 15 jours et la rémunération est nette d’impôts. Ensuite, il y a les comptes épargnes logement CEL et PEL pour plans épargnes logement. Ceux-là permettent de réaliser un prêt immobilier dont le taux sera fixé par l’état. Le LEP ou livret d’épargne populaire, avec un taux de rémunération supérieur à celui du livret A est réservé aux familles modestes. Le taux de rémunération annuel est de 1,25% et le dépôt initial minimal est de 30 Euros. Et enfin le livret de développement durable et solidaire ou LDDS.

Les options d’investissement sur le long terme

Dans le long terme, l’investissement le plus sûr c’est l’immobilier. Il permet de placer son argent dans un patrimoine qui pourra devenir lucratif au fil du temps. L’avantage avec l’immobilier c’est sa rentabilité même en période de crise. De plus, l’immobilier ne se limite pas aux habitations, mais peut être des bureaux, des magasins et autres établissements. En dehors de l’immobilier, il y a l’assurance vie qui n’est pas vraiment sur le long terme. Pour faire simple, l’assurance vie est un fond de placement qui au décès du propriétaire le capital sera transmis à un bénéficiaire qu’il aura désigné au préalable. La contraction d’une assurance vie est soumise à des conditions et à des frais de gestion.

Be the first to comment

Leave a comment

Your email address will not be published.


*